Fruits de passions

Fruits de passions

Roc du Soufre (2939 m) en boucle

IMG_1238.JPG

Vue du sommet du Roc du Soufre vers le SO :

le massif de Péclet-Polset (3562 m)

 

Vallée des Allues, Vanoise, Savoie

Altitude de départ : 1690 m (départ du parking de la réserve de Tuéda, à Mottaret)

Altitude d'arrivée : 2939 m

Dénivelé : 1400 m environ

Durée : une journée

Type de course : randonnée difficile

 

 

PRESENTATION

 

Une magnifique randonnée, de moyenne puis de haute montagne, à proximité du massif de Péclet-Polset et de son glacier de Gébroulaz. La longue distance à parcourir (une vingtaine de kms aller-retour à la louche), le fort dénivelé (1400 m), la longue arête hors-sentier jusqu'au Roc du Soufre (quelques passages un peu délicats), en font une randonnée exigeante sur le plan physique. Elle demande aussi un bon sens de l'orientation, et une bonne expérience de la montagne en général.

 

Le roc du Soufre, près du massif de Péclet-Polset et de son glacier de Gébroulaz, fait partie d'une longue bande rocheuse de gypses et de cargneules, facilement reconnaissables à leur couleur, respectivement blanche et orangée. Cette bande rocheuse est orientée en direction SSO-NNE, le long de la "cicatrice de Chavière", une faille séparant la Vanoise houllière de la Vanoise cristalline, deux unités géologiques bien distinctes, tant par leur structure rocheuse que par leur topographie. La partie septentrionale de la bande de gypse et de cargneules est flanquée, côté Ouest, d'une ancienne moraine latérale du glacier de Gébroulaz (roche de couleur grise), lequel glacier est actuellement en fort retrait.
Il y a toujours beaucoup de bouquetins dans le coin : ils sont attirés par le gypse et, par les moraines sur les marges du glacier. Toutes ces pierres sont riches en sel, dont ils ont besoin pour leur organisme.

 

Du sommet du Roc de Soufre, la vue sur le massif de Péclet-Polset et sur le glacier de Gébroulaz est impressionnante, mais aussi sur les principaux sommets de la Vanoise (les Glières, la Grande Casse, les glaciers de la Vanoise, la dent Parrachée, la pointe de l'Echelle, etc), qui sont tout proches.

Je propose un itinéraire en boucle, qui vous fait éviter la plus grande partie de l'arête au retour et vous fait redescendre le long du glacier de Gébroulaz.

 

ITINERAIRE

 

 RocduSoufrecarte1.jpg

Début de l'itinéraire

 

RocduSoufrecarte2.jpg

Fin de l'itinéraire

 

RocduSoufrecarte3.jpg

Détail de la fin de l'itinéraire

 

Du bas de Mottaret, prenez en direction du SSE le large chemin de terre vers le lac de Tueda. Traversez le plan de Tueda jusqu'au fond, puis, poursuivez à gauche le chemin qui monte vers l'Ouest le long du Doron des Allues. Vous atteindrez alors le vallon du Fruit (2000 m environ). En direction du refuge du Saut vers le SSE, continuez à suivre le chemin qui traverse un vaste replat, avant que la vallée ne se resserre un peu en aval du refuge (2127 m).

 

A partir du refuge, vous devez alors choisir le sentier qui monte en direction du SSO, légèrement à droite en surplombant le Doron. Vous traverserez un premier torrent par un petit gué à 2262 m. En direction du Sud, il faut monter dans la très longue moraine du glacier de Gébroulaz (à présent largement colonisée par la végétation). Vous franchirez, par un pont vers 2440 m, le Doron des Allues.

 

Une fois le pont franchi, ne vous engagez pas sur le sentier qui monte à droite vers le col du Soufre, mais empruntez celui de gauche, qui se dirige vers l'Est en direction des lacs du Mont Coua. Vous atteindrez un replat occupé par les bras d'un torrent; quittez alors le sentier en bifurquant à droite, en direction Sud, et commencez à monter le long du torrent, dans des éboulis. A partir de là, il n'y a plus de sentier.

 

Vers 2600 m d'altitude, vous êtes devant un verrou assez étroit occupé principalement par des formations tourmentées de roches gypseuses (pointes et trous de roches blanches). Il ne faut pas s'engager dans ces formations gypseuses, mais bifurquer à droite, direction Sud-Ouest, pour monter une pente d'éboulis, jusqu'au sommet de l'arête.

 

 

IMG_1380.JPG
Tracé approximatif pour accéder au sommet de l'arête

 

 

Une fois sur le fil de l'arête, la partie un peu délicate de la rando commence. L'objectif est tout au bout de cette arête : le sommet du roc du Soufre.

Au début, je vous conseille de rester bien à droite, le plus possible sur le fil de l'arête de l'ex-moraine latérale du glacier (roche grise), et d'éviter de vous engager dans la partie gypseuse (blanche, à gauche), grêlée d'un véritable dédale d'entonnoirs de dissolution, des trous profonds reliés par de fragiles et étroits ponts rocheux (chute interdite)!

 

IMG_1218.JPG
Au début, bien rester sur le fil de l'arête de la moraine latérale

L'objectif est le gros mamelon blanc au fond à gauche de la photo, après avoir grimpé celui du centre

 

 

Au bout d'un moment, la moraine latérale du glacier disparaît. Il faut alors s'engager dans la partie gypseuse, mais il n'y a plus d'entonnoirs de dissolution dans ce secteur, donc plus de problème.

 

Vous devez monter un premier gros mamelon de gypse. Sur la fin de la montée, vous serez peut-être amenés à mettre les mains au sol, car la pente sommitale est assez raide. Attention au risque de glissade!

 

Derrière le mamelon, vous parvenez à un large replat, que vous traverserez jusqu'à une dernière pente, qui vous mènera sans difficulté jusqu'au sommet du roc du Soufre. Enjoy the view!

 

Pour le retour, le premier objectif est de quitter l'arête pour rejoindre le sentier du col du Soufre, qui passe dans la moraine du glacier.

Pour cela, redescendez jusqu'au replat de gypse et de cargneules, traversez-le en sens inverse, mais arrêtez-vous avant le gros mamelon de gypse.

Regardez bien à gauche : la pente est moins raide à cet endroit-là, et il y a des plaques d'herbe en contrebas. C'est là qu'il faut descendre, en passant d'une plaque d'herbe à une autre (là où il y a de l'herbe, il y a moins de pente...). Sous la dernière plaque d'herbe, il faut zigazguer pour suivre la plus faible ligne de pente.

 

IMG_1267.JPG
Vue d'en bas du tracé approximatif de la descente de l'arête

 

 

De là, tout est plus facile : il vous suffit de descendre le sentier du col du Soufre jusqu'au pont du Doron du Allues (2440 m) pour boucler la boucle.

 

Au bout du vallon du Saut, plutôt que de redescendre vers le plan de Tuéda, il est possible de revenir vers Mottaret en passant au-dessus du bois des Ramées (cf mon article sur la randonnée du lac des Fées).

 

 

 

 

 

Vue panoramique du sommet du Roc du Soufre (2939 m) (vidéo à voir de préférence en HD) :

 



 

 

Contrat Creative Commons
Le contenu de Fruits de passions by Guillaume Humblot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.

 



30/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres